La Bourse Pour Les Nuls : le meilleur livre pour débuter ?

Select Dynamic field
24/06/2022

Vous connaissez sans doute la série de livres « Pour les Nuls ». Eh bien il en existe un qui s’attaque à la Bourse !

Je me suis procuré la 5ème et dernière édition de ce livre avec un double objectif : continuer à me former et vous en proposer un résumé pour vous dire s’il s’agit d’une bonne lecture pour se lancer en Bourse.

Voici mon avis.

Qui est l'auteur du livre ?

Gérard Horny est l’auteur de La Bourse pour les Nuls, non seulement de la 5ème édition, mais aussi des quatre précédentes !

Journaliste de formation, il a effectué la majorité de sa carrière pour l’hebdomadaire Investir, où il a gravi plusieurs échelons, jusqu’à occuper le poste de rédacteur en chef (source : lecteurs.com)

La Bourse pour les Nuls : quel contenu ?

Avez-vous déjà terminé de lire un livre en n’ayant pas trouvé les réponses à vos questions ?

Tellement frustrante cette sensation d’avoir acheté un livre presque pour rien. Je dis bien « presque », parce qu’un livre vous est forcément bénéfique, même si certaines de vos questions restent encore en suspens.

Pour vous éviter cette mésaventure, voici le détail du contenu de La Bourse pour les Nuls.

Partie 1 : Pourquoi s'intéresser à la Bourse

Le premier chapitre commence avec la base : pourquoi la Bourse existe-t-elle et pourquoi les entreprises entrent-elles en Bourse ?

La réponse est simple : pour se financer, grâce aux capitaux d’investisseurs. En échange de leurs capitaux, les investisseurs reçoivent des actions, c’est-à-dire des titres de propriétés. Chaque investisseur est donc propriétaire d’une petite partie de l’entreprise dans laquelle il a investi.

Avec ces capitaux, l’entreprise va pouvoir financer des projets pour se développer. Pour les investisseurs, les avantages peuvent être variés :

Dans le second chapitre, vous verrez que les actions ont historiquement été la classe d’actif la plus rémunératrice du 20ème siècle, devant les obligations et l’or. Bien que ces actifs soient très volatils, plus vous investissez sur du long terme, plus les risques diminuent.

Je considère le 3ème et dernier chapitre de cette partie comme l’un des plus important du livre : il vous montre que la Bourse n’est ni réservée aux riches, ni aux experts. 

Vous y trouverez également quelques recommandations avant d’investir : avoir une épargne de précaution, ne pas placer tout votre argent en Bourse et être prêt à subir des variations importantes.

Partie 2 : Le b.a.-ba du marché

Si vous voulez comprendre le fonctionnement des marchés, c’est par ici que ça se passe.

Le chapitre 4 vous décrit la structure globale des marchés. On vous y explique le rôle de l’AMF, d’Euronext, ou ce qu’est le SRD. Vous y découvrirez également les grands indices français, européens et mondiaux, ce qui est très intéressant si vous êtes, comme moi, adepte des ETF.

Dans le chapitre 5, vous verrez que la Bourse n’est pas toujours en phase avec le contexte économique. Nous en avons eu un bon exemple durant la crise du Covid : les marchés ont subitement chuté, puis sont très vite repartis à la hausse, alors que les incertitudes sur l’avenir persistaient. Vous y comprendrez aussi l’influence des banques centrales.

Le sixième chapitre est très intéressant car très concret. On vous y explique :

Partie 3 : Comment gérer son portefeuille

Le chapitre 7 est consacré à l’analyse fondamentale. Il est donc plus technique, moins facile à lire, mais important si vous voulez apprendre à lire des bilans comptables. On vous y explique ce qu’est un chiffre d’affaires, un résultat d’exploitation, une valeur ajoutée, ou encore un fonds de roulement.

Le huitième chapitre est un complément du précédent. Vous y découvrirez les ratios boursiers et indicateurs que certains investisseurs utilisent :

Ce même chapitre introduit également l’analyse technique. Vous y apprendrez ce qu’est une tendance, un support ou une résistance, comment repérer les principales figures et comment lire un graphique à chandeliers japonais. Vous y abordez enfin quelques-uns des principaux indicateurs : moyennes mobiles, Fibonacci, RSI, MACD, ou encore Bandes de Bollinger.

Que ce soit par l’analyse fondamentale du chapitre 7, ou l’analyse technique du chapitre 8, on vous rappelle qu’aucune méthode n’est fiable à 100 %. A ne jamais oublier.

Les chapitres 9 et 10 vous font prendre conscience qu’un portefeuille boursier nécessite de l’entretien. En langage boursier, on appelle cela des « arbitrages », c’est-à-dire qu’on vend on qu’on achète des titres. Dans ces deux chapitres, on passe en revue différents facteurs qui peuvent influencer les marchés. Parmi tous ces facteurs, vous trouverez notamment :

Le chapitre 11 détaille les étapes qu’une entreprise cotée peut traverser, de son introduction à son éventuel retrait, en passant par des possibles rachats, appelés OPA.

Le douzième et dernier chapitre de cette partie est, selon moi, le plus intéressant pour débuter en Bourse. Vous découvrirez qu’il est préférable d’investir dans de grandes sociétés, les différents secteurs d’activités qui existent et les types d’entreprises dans lesquelles vous pouvez investir (valeurs de croissance, défensives, de rendement, cycliques).

La conclusion de cette partie est essentielle : chacun doit se construire son propre portefeuille, en fonction de ses propres convictions et de ses objectifs.

Partie 4 : Pour aller plus loin

Le treizième chapitre se focalise sur une classe d’actifs souvent utilisée en complément des actions : les obligations. Vu de loin, ces produits semblent simples : ce sont des prêts contractés par des entreprises, ou des Etats, auprès d’investisseurs. En réalité, les obligations peuvent devenir très complexes.

Le chapitre 14 est un de ceux que j’attendais le plus, puisqu’il est consacré aux fonds et ETF. Au début du chapitre, on vous donne les bases : 

On vous précise ensuite en quelques mots qu’il vaut mieux passer par un courtier en ligne que par votre banque. Vous réduisez ainsi les frais qui vous sont prélevés et n’êtes pas influencé par un banquier qui vous oriente surtout vers ses propres fonds.

On en arrive alors aux ETF, mes actifs favoris. Le passage sur les ETF a été écrit en deux parties : leurs avantages (facilité, frais réduits) et leurs inconvénients (volatilité, risques de change).

Le chapitre 15 laisse rêveur : « Comment doper ses gains ou gagner même quand la Bourse baisse ». Quand vous vous plongez dans ce chapitre, vous redescendez assez vite sur Terre, il ne contient malheureusement pas de recette miracle ! Vous y trouverez des explications sur le SRD, et sur des produits spéculatifs : les options, les warrants, les certificats, les CFD, les futures et les options binaires.

Le chapitre 16 aborde un thème particulièrement redouté, mais absolument nécessaire : la fiscalité. On vous y explique d’abord comment sont imposés les dividendes et les plus-values, puis comment vous pouvez réduire votre imposition. Pas de mystère, il s’agit bien sûr d’investir via un PEA ou une assurance-vie.

Enfin, le chapitre 17 vous décrit le contexte boursier actuel, de la crise des Subprimes en 2008, jusqu’aux dernières incertitudes, avec les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, les décisions des banques centrales, ou encore le changement climatique.

Toutes ces inquiétudes amènent à se demander si investir en Bourse vaut encore le coup. La réponse est oui et pour justifier cette prise de position, l’auteur donne, entre autres, les 3 raisons suivantes :

Partie 5 : La partie des Dix

La cinquième partie du livre est composée de deux chapitres. Dans chacun d’eux, l’auteur résume l’essentiel de ce qu’il faut retenir en 10 points. C’est une tradition de la série des livres « pour les Nuls ».

Le chapitre 18 vous donne 10 proverbes bien connus des investisseurs. Je vous en donne un pour la route, que vous connaissez sans doute : « Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier ».

Le chapitre 19 développe 10 règles d’or de l’investissement boursier :

Partie 6 : Annexes

La sixième et dernière partie du livre La Bourse pour les Nuls comprend deux annexes.

La première vous donne des informations pratiques, telles que des sites sur la Bourse, ou de courtiers en ligne. L’idée est bonne, mais ces listes peuvent rapidement devenir obsolètes, ou incomplètes.

La seconde annexe est une liste de termes techniques qui, pour la plupart, ont été abordés dans le livre.

La Bourse pour les Nuls : le livre parfait pour commencer à investir ?

Vous avez maintenant un bon aperçu du contenu de ce livre.

Voici mon avis sur cet ouvrage, ce que j’ai apprécié et ce que j’ai moins aimé.

Ce que j'ai aimé

Commençons par les points positifs.

Si vous cherchez un livre pour comprendre les mécanismes de la Bourse, il s’agit d’une excellente lecture. Vous comprendrez pourquoi la Bourse existe, comment elle fonctionne et comment les investisseurs l’exploitent.

Chaque nouvelle notion abordée est expliquée de manière assez simple, pour ne pas perdre le lecteur. Des exemples concrets, ou chiffrés, aident également à la compréhension. 

Certains sujets sont bien développés par l’auteur. Vous pouvez par exemple devenir très calés sur les OPA, le rachat des actions d’une entreprise par une autre, plus de vingt pages y sont consacrées.

A la fin de chaque partie, un QCM vous permettra de vérifier que vous avez assimilé les notions les plus importantes. Un bon moyen de savoir si certains passages méritent une seconde lecture.

Ce que j'ai moins aimé

Au début de cet article, j’ai évoqué le sentiment un peu désagréable qu’on peut ressentir si un livre ne contient pas les informations auxquelles on s’attendait.

Eh bien j’ai eu cette sensation. Voilà pourquoi.

Je trouve tout d’abord que le livre reste trop théorique, mais c’est sans doute une volonté de l’auteur. Il manque, à mon goût, de solutions concrètes qui peuvent aider le lecteur à se lancer dans l’investissement. Un plan d’action pour construire un portefeuille d’investissement et l’entretenir serait le bienvenu.

J’ai aussi trouvé que certaines explications contenaient des détails dont les « Nuls » n’ont pas forcément besoin. Je reprends une nouvelle fois l’exemple de la vingtaine de pages consacrées aux OPA. Ces événements ne sont pas si fréquents et ne font, selon moi, pas partie des notions que les débutants doivent maîtriser en profondeur.

A l’inverse, j’ai trouvé que certains sujets étaient abordés de manière trop succincte. Je pense en particulier aux ETF. Alors que ces produits sont très adaptés aux besoins des personnes qui désirent se lancer dans l’investissement, seulement quatre pages leur sont consacrées. J’aurais aimé que ce passage soit plus détaillé et qu’il montre au lecteur qu’en utilisant des ETF il est possible d’investir en Bourse sans être un expert, sans y passer des heures et sans avoir un gros budget. 

Enfin, l’auteur donne certains conseils avec lesquels je ne suis pas d’accord à 100 %. 

Il recommande par exemple de débuter en Bourse avec un budget de 5 000 €, « au strict minimum ». Ce n’est pas nécessaire en investissant dans des ETF.

Autre conseil de sa part : confier la gestion de votre portefeuille à votre banque. Je ne suis pas non plus en phase avec cela, vu que les banques traditionnelles vous facturent énormément de frais et délivrent des rendements souvent assez faibles. Apprenez plutôt à gérer un portefeuille d’ETF, ou optez pour une gestion pilotée, comme celles proposées par Ramify ou Nalo.

En conclusion, La Bourse pour les Nuls est un très bon livre pour comprendre le fonctionnement des marchés boursiers . En revanche, si vous êtes à la recherche d’un livre qui vous donnera un plan d’action concret pour commencer à investir, d’autres lectures sont certainement plus adaptées.

Où acheter La Bourse pour les Nuls ?

Si ce livre vous intéresse, vous pouvez vous le faire livrer sous 2 à 3 jours en le commandant sur Amazon.

Voici un lien direct vers sa page (lien affilié) :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

>