Gérer son argent

L’épargne de précaution : le pilier essentiel de vos finances

tirelire sur une liasse de billets

Avez-vous déjà été confronté à un imprévu qui vous a mis dans une situation financière délicate ?

L’embrayage de votre voiture qui rend l’âme, le lave-vaisselle qui se déverse dans la cuisine, la télé qui s’éteint définitivement au milieu de votre série favorite, ou même pire, la perte de votre emploi… Bien que ces événements soient plutôt rares, ils ne sont pas improbables.

Même si vous tentez d’avoir un contrôle total de votre vie, vous ne pourrez pas éviter certains imprévus qui peuvent vous mettre en difficulté.

Non, cela n’arrive pas qu’aux autres !

Il existe des solutions pour faire en sorte que ces situations ne soient que de petits obstacles que vous passez sans encombre, plutôt que des montagnes infranchissables.

Une des solutions que vous devez absolument mettre en place dans votre gestion financière, c’est de posséder une épargne de précaution.

Cette réserve d’argent a bien plus d’avantages que vous ne le pensez. Elle vous fait gagner en sérénité, vous évite des difficultés financières qui peuvent être très difficiles à surmonter et peut même vous faire économiser de l’argent.

Voyons tout cela en détails.

Mieux vaut prévenir que guérir

Si vous avez déjà dû réparer votre voiture en urgence, ou dû subvenir à vos besoins suite à la perte de votre emploi, vous connaissez l’importance de détenir un fond d’urgence.

Si par chance vous n’avez jamais vécu ce genre de moments, préparez-vous !

Je ne veux pas paraître alarmiste, mais simplement préventif.

Prévoir l’imprévisible est la meilleure façon de bien s’en sortir (belle phrase philosophique, non ?!).

Certaines personnes ont tendance à croire que des événements improbables et coûteux ne peuvent pas leur arriver en étant vigilant. 

Cette façon de penser est dangereuse pour leur santé financière.

Je l’admet, le fait de posséder une somme d’argent qui dort dans un coin en attendant un événement malencontreux, ce n’est pas très motivant, mais c’est super important.

L’épargne de sécurité, c’est comme une assurance. Tant que vous n’en avez pas besoin, vous avez l’impression de payer pour rien, mais le jour où vous en avez besoin, vous êtes bien content de l’avoir !

Cette épargne ne doit être utilisée qu’en cas d’urgence. Ne puisez pas dedans pour vous acheter le dernier smartphone, pour aller restaurant sur un coup de tête, ou pour payer votre loyer parce que vous n’avez pas contrôlé vos dépenses du mois. 

Vous pourriez le regretter si un imprévu survenait dans les jours qui suivent…

homme avec les poches vides

Vous éviter un casse-tête

Pour comprendre à quel point l’épargne de précaution est le pilier de vos finances, raisonnez par l’absurde.

Imaginez que vous n’avez pas mis d’argent de côté pour faire face aux imprévus.

Le moteur de votre voiture vous lâche. Malheureusement, vous avez absolument besoin d’une voiture pour aller travailler.

Quelles solutions avez-vous pour continuer à vous rendre au travail ?

Le covoiturage ? Oui, si un de vos collègues n’habite pas loin de chez vous. Cette solution n’est pas très flexible, demande de l’organisation et est très certainement temporaire.

Faire réparer votre voiture ? Oui, mais un remplacement de moteur coûte assez cher, généralement entre 2 000 € et 5 000 €.

Acheter une voiture d’occasion ? Oui, mais cette solution peut s’avérer encore plus coûteuse si vous voulez acheter une voiture assez récente pour éviter les coûts d’entretien des voitures plus anciennes.

Pour pouvoir continuer à vivre normalement, vous devrez donc dépenser de l’argent. Cela peut être un gros problème si vous n’en avez pas en réserve…

Alors où trouver cet argent ?

Vous pouvez demander à de la famille, ou à un ami de vous prêter de l’argent, mais il n’est jamais agréable d’avoir des dettes avec ses proches. D’autant plus que cela peut dégrader vos relations…

Vous pouvez aussi envisager d’emprunter de l’argent, mais cela peut vous coûter cher si vous devez étaler le prêt sur une longue durée.

homme desespéré

Oubliez toutes ces solutions.

La meilleure est toute simple : anticipez les difficultés en vous constituant une épargne de sécurité

Quels avantages ?

Pour gagner en sérénité

En anticipant les imprévus, vous êtes plus serein dans votre quotidien.

Si vous voulez aller au cinéma, sortir entre amis, ou vous acheter des vêtements, vous le faites sans vous demander si la dépense est raisonnable. Vous savez que vous avez encore suffisamment d’argent de côté si jamais il vous arrive quelque chose trois jours plus tard. 

Vous savourez plus intensément les moments de plaisir.

Vous êtes aussi plus serein lorsqu’une difficulté survient.

Si votre machine à laver est au bout de sa vie, vous savez que vous pouvez la remplacer sans problème. Vous savez que cet événement ne va pas modifier votre quotidien durant les semaines qui suivent. Vous n’avez qu’à trouver le modèle qui vous convient, mais n’avez pas à vous soucier du financement

Pour éviter de perdre de l'argent

Si vous devez recourir à un emprunt à cause d’un imprévu, vous devez payer des intérêts. Le coût du prêt peut être relativement faible si vous pouvez rembourser l’emprunt rapidement. Si vous devez étaler le prêt sur une longue durée pour réduire les mensualités, l’emprunt va vous coûter plus cher.

Si vous n’avez pas de fond d’urgence et que vous placez de l’argent sur un PEA, un compte-titre, ou une assurance-vie, la situation peut aussi devenir très compliquée. Si vous avez besoin d’argent en pleine crise boursière, vous êtes obligé de retirer du capital investi au plus mauvais moment. Une des pires situations pour un investisseur !

L’épargne de précaution peut vous éviter d’emprunter ou de devoir retirer une partie d’un capital investi.

Pour continuer à vivre normalement

Si vous ne voulez absolument pas contracter de prêt ou retirer du capital investi, mais que vous avez des économies pour partir en vacances, pour vos loisirs, ou pour offrir des cadeaux, cela peut vous sauver la mise.

Effectivement, vous limitez la casse en utilisant vos propres fonds, mais cela va avoir un impact sur votre vie durant plusieurs mois. Vous devrez peut-être renoncer à partir en vacances, à faire plaisir à vos proches, ou à vous offrir des moments de plaisir…

Vous pouvez assez facilement éviter de perturber votre quotidien en anticipant !

Quelle somme épargner ?

Il est souvent conseillé de garder de côté l’équivalent de trois à six mois de dépenses courantes.

Il n’y a pas de vérité absolue, ni de formule mathématique pour calculer le montant idéal.

calculer son épargne de sécurité

Alors combien garder en réserve ?

Pour estimer la somme que vous devriez placer dans votre fond d’urgence, recensez toutes vos dépenses courantes et essentielles. Il s’agit principalement de votre loyer, de vos factures, de l’alimentation, de vos frais de transport pour vous rendre au travail et des impôts.

Ne tenez pas compte des dépenses « plaisir ». Si vous vous retrouvez dans une situation financière difficile, vous devrez de toute manière couper ce type de dépenses.

Une fois que vous savez quelle somme représentent ces charges, multipliez-la par le nombre que mois que vous voulez couvrir.

Adapter la somme à sa propre situation

Certaines personnes se sentent à l’aise avec trois mois de réserve, d’autres ont besoin de douze mois. Cela dépend de votre situation personnelle, familiale, de votre personnalité, de vos habitudes, ou encore de votre relation à l’argent.

Si par exemple vous avez des enfants, vous pouvez épargner un peu plus, puisque vous êtes exposé à plus d’imprévus et que vous voulez pouvoir subvenir à leurs besoins.

Si vous travaillez dans le secteur public, votre emploi est plus sûr que dans le privé. Vous pourriez vous permettre d’épargner un peu moins.

Si vous êtes de nature très dépensière, vous pourriez prendre un peu plus de marge pour vous sécuriser face à vos pulsions d’achat.

Une des pires situations : la perte d'un emploi

Détenir six mois de réserve peut paraître énorme pour certaines personnes, mais cela ne l’est pas tant que ça.

Si vous perdez votre emploi et qu’il est votre seule source de revenu, vous devez avoir une réserve suffisante pour subvenir à vos besoins le temps de retrouver un nouveau job. 

Une réserve de six mois vous laisse du temps pour trouver un nouvel emploi qui vous correspond. Si vous n’avez que deux mois de réserve, vous serez un peu plus sous pression et vous pourriez être contraint d’accepter la première offre potable.

Evidemment, en France vous pouvez bénéficier d’aides telles que l’allocation chômage, mais ne comptez pas dessus. 

Faites comme si vous deviez vous débrouiller tout seul. 

Si vous pouvez en bénéficier, cela sera un bonus qui vous aidera à tenir plus longtemps ou à revenir plus rapidement à une situation financière normale.

A reconstituer rapidement

Est-ce que la « loi des séries » vous dit quelque chose ?
 

Vous savez que, très souvent, lorsqu’un malheur se produit, il est suivi par d’autres événements indésirables.

Quand vous avez pioché dans votre fond d’urgence, ne vous dîtes pas « j’ai eu ma dose de malchance, il ne m’arrivera plus rien dans les mois qui viennent ».

Au contraire, faites-en sorte de renflouer votre réserve au plus vite pour être prêt en cas de nouveau coup dur.

Où détenir cette réserve ?

L’épargne de précaution doit vous aider à faire face à des situations d’urgence. Vous devez vous assurer de pouvoir utiliser la totalité de votre réserve au moment où vous en avez besoin.

Les caractéristiques de l'épargne de précaution

Le premier critère pour décider de l’endroit où placer cette somme d’argent est la disponibilité des fonds. Si vous devez attendre des semaines avant que les fonds ne soient débloqués, cela peut devenir problématique.

Votre réserve d’urgence ne doit pas être soumise à une fiscalité importante. Si vous avez 5 000 € de côté et qu’en retirant cette somme on vous prélève 30 % de taxes, il ne vous restera plus que 3 500 €. Votre capacité à faire face aux imprévus est alors fortement impactée.

Enfin, votre épargne de précaution doit être placée sur un support à capital garanti. Il n’est pas question de détenir cet argent dans des placements risqués comme la Bourse. Si vous avez besoin d’argent en pleine crise, vous devez être sûr de pouvoir disposer de la totalité des sommes que vous avez mises de côté.

Les supports envisageables

Les trois critères que je viens d’énoncer réduisent les possibilités que vous avez pour placer votre fond d’urgence.

Vous pourriez envisager de garder cet argent chez vous, en liquide. Il serait disponible immédiatement et soumis à aucune taxe. Mais est-ce que vous dormiriez sur vos deux oreilles si vous aviez quelques milliers d’euros chez vous ? Moi non !

La seconde solution serait de garder votre épargne de précaution sur votre compte-courant. Pas de problème de disponibilité, ni de frais et le capital serait garanti. L’inconvénient que je vois à cette solution est que vous pourriez-être tenté de dépenser cette somme, puisqu’elle serait mélangée à l’argent qui vous permet de vivre au quotidien. A moins d’ouvrir un compte-courant séparé…

La solution que je privilégie personnellement c’est le livret A. Les fonds sont immédiatement disponibles, aucun frais, ni aucune taxes ne sont prélevés et le capital est garanti. Et cerise sur le gâteau, vous touchez même des intérêts en fin d’année !

Autre article qui pourrait vous intéresser : https://www.etreinvesti.com/le-livret-a/

Conclusion

Beaucoup de personnes pensent à tort qu’elles sont à l’abri de certaines situations qui peuvent coûter pas mal d’argent. Un imprévu est par définition imprévu !

L’épargne de précaution est le pilier indispensable à votre gestion financière. C’est un matelas de sécurité qui vous fait gagner en sérénité et vous évite de vous retrouver dans des situations compliquées.

Vous constituer votre épargne de précaution devrait être votre priorité lorsque vous décidez de prendre en main vos finances.

Pour déterminer la somme que vous devez mettre de côté, additionnez vos charges mensuelles essentielles et multipliez cette somme par le nombre de mois durant lesquels vous voulez pouvoir vivre de manière autonome. Analysez également vos habitudes et votre situation personnelles pour moduler cette somme.

Enfin, je vous conseille de placer cette somme d’argent sur un livret A. De cette manière, votre épargne de précaution est bien séparée de l’argent qui finance votre quotidien, tout en restant disponible tout de suite en cas de pépin.

Privilégiez la prévention, ayez une épargne de précaution !

Laisser un commentaire