Compte-Titres Ordinaire : je me lance !

Sticky Table Of Contents
13/07/2023

Voilà pile 5 ans que j’ai commencé à investir en Bourse.

Alors que jusque-là je n’investissais que via mon PEA et deux contrats d’Assurance-Vie, j’ai décidé de diversifier mes investissements en ouvrant un Compte-Titres, comme je l’avais laissé entendre à la fin de cet article.

Mais pourquoi ai-je pris cette décision, alors que ce support est fiscalement moins intéressant ?

Je vous détaille tout dans cet article, de la raison qui m’a poussé à prendre cette décision, au choix du courtier avec lequel je vais investir !

Pourquoi j'ai décidé d'ouvrir un Compte-Titres Ordinaire ?

Il y a quelques semaines, j’ai publié un article sur l’investissement Smart Beta.

Pour résumer, les entreprises composant un indice Smart Beta sont pondérées avec d’autres critères (appelés facteurs) que leurs capitalisations boursières. Cela permet d’assurer une certaine décorrélation par rapport aux indices classiques.

Pour l’indice MSCI World, plusieurs facteurs ont été plus performants que l’indice MSCI World classique sur les 15 dernières années, comme le montre le graphique suivant :

Pour savoir si cela pouvait valoir le coup d’ouvrir un Compte-Titres, j’ai déterminé la surperformance que devait délivrer un ETF placé en CTO pour être plus rentable qu’un ETF placé en PEA.

J’ai considéré les hypothèses suivantes :

Alors, quel pourcentage de surperformance pensez-vous que l’ETF en CTO doit délivrer pour être plus rentable que celui détenu en PEA ?

La réponse est 0,8 %. Avec une différence de seulement 0,8 % de rendement annualisé, le CTO devient plus rentable que le PEA sur 30 ans !

Est-ce jouable ? Si l’on se fie aux 15 années passées, oui. Sur cette période, le MSCI World Growth a surperformé l’indice classique de 1,08 % par an, le MSCI World Momentum de 1,74 % et le MSCI World Quality de 2,30 % !

Une surperformance de 2,30 % représente une plus-value nette de plus de 60 000 € sur 30 ans en investissant 100 € par mois !

Qu'est-ce qu'un Compte-Titres Ordinaire ?

Le Compte-Titres Ordinaire (CTO) est le support d’investissement le plus souple disponible en France.

Avec un CTO, vous pouvez investir dans toutes les classes d’actifs : actions, obligations, ETF, fonds actifs, matières premières, SCPI, FOREX, etc. Et si vous avez un profil plus « trading », vous pouvez échanger des actifs plus spéculatifs tels que les warrants, turbos, CFD, ou encore les options.

Comme pour le PEA, le CTO est divisé en deux :

Avec un Compte-Titres Ordinaire, vous pouvez investir partout dans le monde. Vous n’êtes pas limités à la France ou à l’Europe comme avec un PEA. Vous pouvez ainsi investir à la Bourse de Francfort, de New-York, ou encore de Shanghai. Attention tout de même aux frais d’ordre appliqués par certains courtiers !

Enfin, il faut savoir que le CTO n’est pas plafonné et que votre capital n’est pas bloqué. Vous pouvez même détenir autant de Comptes-Titres que vous le souhaitez.

En matière de souplesse, le Compte-Titres est vraiment au top !

La fiscalité du Compte-Titres Ordinaire

Passons à présent à un aspect un peu moins à l’avantage du Compte-Titres : la fiscalité.

Alors que le PEA et l’Assurance-Vie présentent tous les deux de gros avantages fiscaux lorsqu’ils ont atteint leur maturité (5 ans pour le PEA et 8 ans pour l’Assurance-Vie), le Compte-Titres est le plus mauvais élève de ces trois supports.

En effet, avec le Compte-Titres, toute plus-value (effective et non latente) et tout dividende perçus seront soumis à l’impôt sur le revenu. A l’inverse, si vous réalisez des moins-values, vous pouvez les déduire de vos plus-values et ce, pendant 10 ans.

Le taux d’imposition appliqué est le même pour les plus-values et les dividendes, en ayant le choix entre deux options :

Vous l’aurez compris, la fiscalité est un des points faibles du Compte-Titres Ordinaire : vos gains y sont plus fortement imposés et en plus il vous demandera du travail au moment de la déclaration des revenus… A moins que vous n’utilisiez la technique que je vais mettre en œuvre !

Tableau comparatif : Compte-Titres Ordinaire / PEA / Assurance-Vie

Le tableau suivant vous donne les principales caractéristiques de chacun des trois supports (cliquez pour agrandir) :

Comment j'ai choisi mon courtier Compte-Titres

Etant donné que je détiens déjà mon PEA chez Boursorama, je me suis d’abord demandé si le plus simple n’était pas d’ouvrir mon Compte-Titres chez eux. J’ai rapidement oublié cette solution en découvrant les frais d’ordre élevés qu’ils appliquent pour des ordres passés sur les Bourses étrangères.

J’avais aussi envie d’ouvrir mon Compte-Titres ailleurs pour diversifier mes placements. Diversifier peut vouloir dire investir dans des actifs exposés à différents secteurs ou zones géographiques, mais cela peut aussi se faire en plaçant son capital chez différents courtiers.

J’ai donc cherché quels autres courtiers étaient les plus recommandés sur Internet. L’idée était de trouver les 3 ou 4 sortaient du lot, pour ensuite choisir parmi eux celui qui me conviendrait le plus.

Mes critères

Le choix d’un courtier doit se faire en fonction de ses propres critères et objectifs. Le courtier le plus adapté à votre voisin ne sera peut-être pas celui qu’il vous faut.

Pour choisir le mien, j’ai listé l’ensemble de mes critères, pour ensuite pouvoir choisir celui qui collait au mieux à mon profil.

Voici mes principaux critères, ceux pour lesquels je ne veux faire aucune concession :

Les critères suivants sont également importants pour moi, mais je peux éventuellement m’en passer si un des courtiers surpasse les autres sur mes critères principaux :

Ma short list

Après plusieurs heures de recherches sur des forums, d’autres blogs, des chaînes Youtube, ou des sites comparatifs, j’ai retenu les quatre courtiers suivants :

Si vous-même êtes à la recherche d’un courtier pour ouvrir un Compte-Titres et que vous voulez vous éviter des heures de recherche, ces quatre courtiers constituent une excellente base.

Mon choix final

Pour faire mon choix, j’ai défini plusieurs critères. Je leur ai attribué une note de 0 à 5, ainsi qu’une pondération, pour obtenir une note sur 5 pour chacun d’entre eux.

Le tableau suivant synthétise tout cela (cliquez pour agrandir) :

Le courtier qui obtient la meilleure note est Trade Republic, avec un beau 4,1/5 !

Passons en revue l’ensemble des critères pour voir ce qu’il a de plus que ses concurrents :

Trade Republic me semble donc être le courtier le plus adapté à mes besoins, surtout pour ses frais hyper réduits qui me permettront d’investir 100 € par mois sans plomber la performance de mes investissements.

Pour finir de me convaincre, le capital placé sur le compte-espèces est rémunéré à 2 % et il est possible d’acheter des fractions de parts, ce qui me permettra d’investir pile 100 € chaque mois.

Mon choix est fait, mon courtier Compte-Titres sera donc bien Trade Republic !

L'ouverture de mon compte chez Trade Republic

Après avoir choisi mon courtier, j’ai enfin pu passer à l’action en ouvrant mon CTO.

En me lançant dans cette tâche, j’étais curieux de découvrir si le processus d’inscription allait être simple et rapide, ou si cela allait relever du parcours du combattant.

Au final, l’ouverture de mon Compte-Titres s’est faite en une vingtaine de minutes, malgré un petit bug au moment où je devais scanner mon passeport et me prendre en photo pour certifier mon identité. Après plusieurs tentatives sans succès, j’ai poursuivi mon inscription sur mon smartphone et je n’ai plus eu aucun souci. Cela ne m’a pas trop surpris, Trade Republic a avant tout été développé en tant qu’application mobile.

Le processus d’inscription est simple et rapide. Pour éviter ma petite galère, le mieux est de vous inscrire directement à l’aide de votre smartphone. Avant de commencer, préparez un document d’identité et faites-vous beau/belle pour la photo !

Retrouvez l’ensemble des étapes nécessaires pour vous inscrire ci-dessous (cliquez pour agrandir). Seule une vingtaine d’étapes est nécessaire pour que votre compte soit créé !

Une fois que vous serez arrivé au bout du processus, vous devrez patienter quelques minutes pour que votre dossier soit vérifié. Lorsque ce sera fait, vous serez prévenus par une notification et vous pourrez alors vous connecter à votre compte.

Parrainage

Si Trade Republic est également le courtier qu’il vous faut, je peux vous parrainer. Vous obtiendrez un bonus et moi aussi !

Pour cela, il vous suffit de cliquer sur le bouton suivant et vous serez redirigés vers le site de Trade Republic :

Conclusion

Le choix d’un nouveau courtier est toujours une étape importante : on n’a pas envie de se tromper. Si vous avez également l’intention d’ouvrir un Compte-Titres, j’espère que cet article vous aidera à vous lancer.

J’ai choisi Trade Republic, mais il se peut très bien qu’un autre courtier soit plus adapté à vos besoins.

Gardez à l’esprit que si jamais nous ne sommes pas satisfaits des services de Trade Republic ou d’un autre, nous avons toujours la possibilité d’ouvrir un second Compte-Titres chez un autre courtier, ou tout simplement de le clôturer.

Pour le moment, je suis très satisfait d’avoir choisi Trade Republic, surtout pour leurs frais hyper réduits et j’ai hâte de commencer à investir ! A ce stade, le seul axe d’amélioration que j’ai identifié est leur IFU, qui ne semble pas encore très fiable. J’espère qu’ils progresseront sur ce point.

  • Salut, je ne vois pas d’explication dans l’article concernant votre astuce pour éviter ou réduire les impôts liés au CTO, à moins que je me trompe.

    • Hello,

      Mon « astuce » se trouve dans le paragraphe « Mon choix final », au point « IFU ».

      Ce que je compte faire, c’est investir uniquement dans des ETF capitalisant. De ce fait, je n’aurai pas d’impôt à payer sur les dividendes, étant donné qu’ils seront directement réinjectés dans l’ETF par l’émetteur. Et vu que je n’ai pas l’intention de revendre de parts avant très longtemps, je ne devrai pas non plus payer d’impôt sur d’éventuelles plus-values.

      Bien sûr, je serai imposé lorsque je revendrai des parts, mais d’ici-là, j’aurai évité tout impôt, ce qui me permet de réduire le frottement fiscal.

  • C’est vraiment pas bête, de prendre du msci world tout simple sur PEA et de faire du smart béta sur CT. Je n’y avait pas pensé. Par contre de mon coté j’ai les plates formes degiro et trad republique et bien que plus chère je préfère de loin degiro.

    • Hello Philippe,

      Merci beaucoup pour ton retour !

      Quelles sont les raisons pour lesquelles tu préfères de loin DeGiro ?

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

    >