Vivez des moments magiques grâce à cette méthode toute simple

Select Dynamic field
14/11/2021

Il y a quelques semaines, j’ai vécu un des plus beaux jours de ma vie : je me suis marié !

La journée a tout simplement été magique. De l’émotion, des rires, nos proches, un excellent repas accompagné de bons vins, une ambiance de folie. Tout était parfait !

Ces moments inoubliables, nous avons pu les vivre grâce à une chose : une bonne gestion financière.

Dans la vie, tout a un coût et particulièrement un mariage ! A part si vous êtes riche, ou que vous vous endettez pendant des années pour quelques heures de bonheur, il est nécessaire de se préparer le plus tôt possible.

Voici comment je m’y suis pris pour vivre ces moments d’exception !

Investir oui, profiter de la vie aussi !

Il n’y a pas de secret : plus vous investissez, plus vite vous obtiendrez des revenus intéressants qui vous permettront d’être plus libre. Cette façon de penser se retrouve dans un mouvement de pensée appelé « FIRE » (expliqué plus loin).

Cependant, tout l’argent que vous investissez n’est plus disponible pour profiter du moment présent…

Les "FIRE"

FIRE signifie en anglais « Financial Independence, Retire Early », c’est-à-dire en français « indépendance financière, retraite précoce ». 

Les adeptes de ce mouvement ont un but bien précis : être à la retraite le plus tôt possible. La plupart visent une retraite à 40 ans, ou même avant.

Pour y arriver, ils vivent avec le strict minimum et investissent un maximum de leur salaire, souvent dans l’immobilier ou en Bourse. Ils se privent aujourd’hui pour profiter demain.

Quand je dis qu’ils vivent avec « le strict minimum », cela peut aller très loin : ils n’ont que quelques vêtements, mangent toujours les mêmes plats et ne sortent jamais. Certains vivent même encore aux crochets de leurs parents à 35 ans, pour ne pas avoir à payer ni loyer, ni nourriture, ni facture.

Les "CARPE DIEM"

A l’opposé des « FIRE », il y a ceux que j’appellerais les « CARPE DIEM » (ce n’est pas le nom d’un mouvement, mais cela résume bien cette manière de penser). Vivre façon CARPE DIEM, c’est profiter au maximum de l’instant présent, pour n’avoir aucun regret.

Je comprends tout à fait les personnes qui vivent de cette manière parce que, c’est vrai, on ne sait jamais de quoi demain sera fait. S’il doit nous arriver quelque chose, au moins nous aurons profité au maximum de notre vie !

Néanmoins, si vous ne pensez pas du tout penser à votre avenir, vous vous condamnez quasiment à coup sûr à rester dans la même situation financière toute votre vie. Si vous ne faites pas fructifier une partie de votre épargne, seules des augmentations de salaire pourront vous permettre d’accroître votre niveau de vie.

Poussé à l’extrême, ce mode de pensée peut même être dangereux. Si vous dépensez tout ce que vous gagnez et que vous n’avez pas d’épargne de précaution, votre situation peut rapidement se compliquer en cas d’imprévu.

Mon équilibre FIRE/CARPE DIEM

Depuis 2018, j’investis une bonne partie de mes revenus en Bourse, dans le but de devenir financièrement indépendant. C’est mon côté FIRE.

D’un autre côté, je ne veux pas passer à côté de ma vie durant 20 ans pour atteindre au plus vite la liberté financière. J’ai envie de voyager, de vivre de beaux moments avec mes proches et de me changer les idées quand je ne travaille pas. C’est mon côté CARPE DIEM.

Pour pouvoir tout faire en même temps, j’ai dû faire des compromis.

Aujourd’hui, mon budget est réparti de la manière suivante :

Comme vous pouvez le voir, un quart de mes revenus est consacré aux loisirs. C’est grâce à ces économies que je peux financer des moments de pur bonheur comme mon mariage.

Un autre quart de mon salaire est investi, principalement dans des ETF. Ces investissements me permettront d’être financièrement indépendant dans quelques dizaines d’années.

Ma méthode pour vivre des moments magiques

Comme vous le savez maintenant, je consacre environ 25 % de mes revenus à mes loisirs.

Cette catégorie regroupe plusieurs types de dépenses (vacances, mariage, cadeaux, vêtements, etc.). Selon les périodes, les dépenses ne sont pas les mêmes. Si nous prenons l’exemple de mon mariage, j’ai commencé à économiser il y a plusieurs années et maintenant qu’il est passé, je peux économiser pour autre chose.

Voici comment je m’y prends pour m’offrir de beaux moments.

Combien économiser ?

La réponse à cette question peut être très claire, ou alors très floue !

Si vous connaissez exactement votre budget nécessaire pour l’événement que vous préparez et le temps qu’il vous reste avant cet événement, les choses sont très simples :

C’est facile, mais ça, c’est dans le monde des Bisounours. Dans la réalité, les choses sont souvent plus complexes !

D’une part, le coût d’un événement tel qu’un mariage est assez difficile à estimer au premier abord. On n’organise pas son mariage tous les ans (en principe !), donc au départ on n’a aucune idée des tarifs demandés par les différents prestataires. 

Le plus simple est alors de se fixer un budget et d’y ajouter une marge. En effet, il y a toujours de petites dépenses qui s’ajoutent au fil du temps, ou des prestations qui coûtent plus cher que ce que l’on pensait à la base. Je dirais qu’une marge de 10 % n’est pas exagérée.

D’autre part, la date de l’événement n’est pas toujours connue. Pour le cas du mariage, si vous voulez économiser en douceur, vous pouvez commencer à le faire très tôt dans votre vie, quand la date n’est pas encore fixée, ou que le ou la marié(e) n’est pas encore connu(e) !

Dans ce cas, procédez de cette manière :

Si la somme que vous obtenez vous semble trop élevée et qu’elle entame fortement d’autres budgets, vous pouvez toujours choisir de la réduire, puis l’augmenter par la suite. Il est parfois plus simple d’économiser 300 € par mois quand l’événement se concrétise, que d’économiser 100 € par mois pour un événement qui ne se produira que 10 ans plus tard !

Où placer cet argent ?

Le plus simple est de placer ce genre d’économies sur un Livret A. C’est la solution la plus évidente pour plusieurs raisons :

A part le Livret A, vous pourriez envisager une autre solution : un fonds euros d’assurance-vie.

Pour comparer avec le Livret A, voici les caractéristiques d’un fonds euros :

Pour vous aider à choisir entre le Livret A ou un fonds euros, voici une petite simulation.

Le thème de cet article étant le mariage, imaginons que vous vouliez préparer le vôtre. que votre budget serait de 10 000 € et qu’il aurait lieu dans 2 ans. 

Avec ces données, vous pouvez calculer les sommes à mettre de côté chaque mois :

10 000 / 24 = 417 €

Si vous utilisez un Livret A à 0,5 % de rendement annuel, au bout de 2 ans vous aurez économisé 10 060 € (10 008 € versés et 52 € d’intérêts – capital calculé avec le calculateur de FranceTransactions.com).

Avec un fonds euros à 2 % d’intérêts par an, vous obtenez un capital de 10 200 € au bout de 2 ans. Si vous détenez votre contrat depuis moins de 8 ans, 10 142 € iront dans votre poche après imposition. Si votre contrat a plus de 8 ans, vous toucherez la totalité des 10 200 € (abattement de 4 600 € par an).

Avec cette simulation, vous voyez que les différences ne sont pas énormes, mais elles augmenteraient si la durée d’épargne était plus longue, ou si le budget était plus conséquent. Et puis, même si la différence n’est que d’une centaine d’euros, ce bonus pourrait rendre votre mariage encore un peu plus magique !

Crédit : photographybychloe.com

Conclusion

Investir en Bourse est un des meilleurs moyens de se construire un avenir plus serein. Cependant, vous ne récolterez le fruit de votre travail qu’au bout de quelques années, voire quelques dizaines années.

Ne sacrifiez pas totalement votre présent, offrez-vous de grands moments !

Le capital que vous consacrerez à ces événements ne contribuera pas à votre liberté financière, mais il contribuera à votre bonheur, en vous créant des souvenirs inoubliables !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

>