12 ETF à dividendes pour toucher des revenus réguliers

Sticky Table Of Contents
11/03/2023

On se retrouve avec une nouvelle série de notations d’ETF pour pouvoir facilement identifier les meilleurs ETF du marché. Dans l’article d’aujourd’hui, je me suis focalisé sur des ETF à dividendes. Ils répliquent des indices intégrant des sociétés à hauts rendements, c’est-à-dire qui versent des dividendes assez élevés comparé au prix d’une action.

Les ETF sont classés du moins bien noté jusqu’à la meilleure note. Vous pouvez agrandir les fiches détaillés de chaque ETF en cliquant sur l’image correspondante. Ces fiches sont issues de mon fichier de Notations EtreInvesti. Vous pouvez le télécharger gratuitement en vous inscrivant via le formulaire situé sur cette page.

Bonnes découvertes !

Les 12 ETF à dividendes ajoutés

Toutes les analyses contiennent une description de l’indice répliqué, les trois entreprises qui pèsent le plus dans l’indice, les principaux avantages et inconvénients de l’ETF, ainsi que la fréquence de versement des dividendes.

A noter que, parmi les inconvénients, je mentionne la surpondération sur un secteur ou un pays. Ce critère n’est pas forcément une faiblesse en soi, mais il faut en avoir conscience avant d’investir dans l’ETF en question.

12. SPDR S&P Emerging Markets Dividend Aristocrats (IE00B6YX5B26) : 1,6/5

L’objectif de ce premier ETF émis par SPDR est de répliquer le plus fidèlement possible l’indice S&P Emerging Markets High Yield Dividend Aristocrats. Cet indice est représentatif d’environ 80 sociétés des marchés émergents du monde entier qui versent des dividendes élevés.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 6 mois (en février et en août).

11. SPDR S&P US Dividend Aristocrats ESG (IE00BYTH5R14) : 1,66/5

Ce second ETF est également émis par la société SPDR. Son but est de répliquer le plus fidèlement possible l’indice S&P ESG High Yield Dividend Aristocrats, composé de près de 90 sociétés du marché américain qui versent des dividendes élevés.

Une attention toute particulière est également portée aux critères ESG, ce qui permet d’investir dans des sociétés sensibles à l’environnement et au bien-être de leurs salariés. Le poids d’une société dans l’indice dépend du montant de son dividende.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Le principal point fort de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

10. UBS ETF (IE) S&P Dividend Aristocrats ESG (IE00BMP3HG27) : 2,42/5

Le troisième ETF est géré par UBS et réplique l’indice S&P Developed ESG Elite Dividend Aristocrats. Les entreprises de l’indice sont celles aux plus hauts rendements parmi les 1500 sociétés de l’indice S&P Composite 1500, représentatif des plus grandes entreprises des Etats-Unis. Pour être sélectionnées, les entreprises doivent avoir augmenté ou maintenu leurs dividendes depuis au moins 20 ans et doivent aussi répondre à des critères ESG. Les titres sont ensuite pondérés en fonction de leur rendement.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Le principal point fort de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 6 mois (en févier et en août).

8. ProShares S&P 500 Dividend Aristocrats (US74348A4673) : 3,2/5

Cet ETF, émis par ProShares, a pour but de répliquer l’indice S&P 500 Dividend Aristocrats Total Return qui est composé d’entreprises du S&P 500 ayant augmenté leurs dividendes chaque année depuis au moins 25 ans. L’indice comprend toujours au moins 40 sociétés équipondérées et un secteur donné ne peut pas peser plus de 30 % du poids de l’indice.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

8. SPDR S&P US Dividend Aristocrats (IE00B6YX5D40) : 3,2/5

Cet autre ETF proposé par SPDR réplique l’indice S&P High Yield Dividend Aristocrats, qui contient des sociétés de l’indice S&P Composite 1500 ayant augmenté leurs dividendes chaque année depuis au moins 20 ans. La pondération de chaque entreprise se fait selon le montant de son dividende.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

7. iShares Euro Dividend (IE00B0M62S72) : 3,52/5

Cet ETF iShares a pour objectif de répliquer l’indice EURO STOXX Select Dividend 30, qui contient des titres de 30 sociétés européennes qui versent des dividendes élevés et qui en ont versés sur au moins quatre des cinq dernières années. Le poids de chaque entreprise est déterminé selon le rendement de son dividende et est plafonné à 15 % de l’indice.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

6. iShares EURO STOXX Select Dividend 30 (DE0002635281) : 3,56/5

On enchaîne avec un autre ETF émis par iShares. Il réplique le même indice que l’ETF précédent, à savoir l’EURO STOXX Select Dividend 30, composé de 30 sociétés européennes qui ont versé des dividendes élevés sur au moins quatre des cinq dernières années. Le poids de chaque société est calculé en fonction du rendement de son dividende et est limité à 15 % de l’indice.

Comme précédemment, les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Sa principale faiblesse :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en janvier, en avril, en juillet et en octobre).

5. Vanguard Real Estate (US9229085538) : 3,6/5

Ce premier ETF de l’émetteur Vanguard réplique l’indice MSCI US Investable Market Real Estate 25/50. Cet indice contient des titres de plus de 160 sociétés du secteur immobilier américain.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

4. SPDR S&P 500 ETF Trust (US78462F1030) : 3,7/5

Continuons ce classement avec un nouvel ETF émis par SPDR. Celui-ci a pour but de répliquer l’indice S&P 500, le célèbre indice américain qui comprend les 500 plus grandes capitalisation des Etats-Unis.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en janvier, en avril, en juillet et en octobre).

2. Vanguard Dividend Appreciation (US9219088443) : 3,9/5

Cet ETF émis par Vanguard est deuxième ex aequo du classement !

Son but est de répliquer du mieux possible l’indice S&P U.S. Dividend Growers, qui est composé d’actions de plus de 280 sociétés des Etats-Unis qui ont systématiquement augmenté leurs dividendes sur les 10 dernières années.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

2. Vanguard High Dividend Yield (US9219464065) : 3,9/5

C’est encore un ETF de Vanguard qui arrive deuxième ex aequo !

Son objectif est de répliquer l’indice FTSE High Dividend Yield, représentatif de la performance de 440 sociétés américaines qui versent des dividendes élevés, tout en excluant les entreprises du secteur immobilier.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

1. SPDR Portfolio S&P 500 High Dividend (US78468R7888) : 3,93/5

Ce classement est donc remporté par un ETF émis par la société SPDR, qui est également la plus représenté parmi les 12 ETF ! Il obtient une très belle note de 3,93/5.

Cet ETF réplique l’indice S&P 500 High Dividend, incluant les 80 sociétés de l’indice S&P 500 aux plus forts rendements.

Les 3 sociétés qui pèsent le plus dans l’indice sont les suivantes :

Les principaux points forts de cet ETF :

Ses principales faiblesses :

En investissant dans cet ETF, vous percevez des dividendes tous les 3 mois (en mars, en juin, en septembre et en décembre).

Mon avis sur ces ETF à dividendes

Si vous souhaitez toucher régulièrement des dividendes tout en vous affranchissant d’analyses d’entreprises poussées, ces ETF à dividendes constituent une bonne alternative.

Néanmoins, un seul de ces 12 ETF est éligible au PEA, le iShares EURO STOXX Select Dividend 30 (DE0002635281). C’est donc le seul ETF pour lequel vous serez dispensé de payer l’impôt sur le revenu à chaque versement de dividendes. Pour tous les autres, vous devrez payer des impôts à chaque versement, puisque vous les détiendrez par l’intermédiaire d’un compte-titres ordinaire. A moins que vous ne possédiez un contrat d’assurance-vie qui en propose l’un ou l’autre…

Je pense que ces ETF peuvent être intéressants si vous voulez vous verser un complément de revenus sans avoir à revendre des parts, mais ils le sont moins si vous êtes en phase d’accumulation, c’est-à-dire si vous voulez faire grossir votre capital le plus vite possible. Pourquoi ? Parce que les impôts à payer sur chaque versement de dividendes vont réduire la performance de vos investissements. C’est ce qu’on appelle le frottement fiscal.

Mis à part cet aspect fiscal à ne pas négliger, certains de ces ETF ont de très beaux atouts : des frais de gestion inférieurs à 0,1 %, d’énormes encours de plusieurs milliers de millions d’euros, ou encore des rendements annualisés de plus de 8 %.

Avec tous ces éléments, vous êtes normalement en mesure de définir si l’un de ces ETF peut s’intégrer à votre portefeuille d’investissement. Et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les soumettre en commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

Retrouvez la liste complète des Notations EtreInvesti

Si vous souhaitez consulter la liste complète des ETF ayant obtenu leur notation et télécharger leurs fiches détaillées, rendez-vous sur la page des Notations EtreInvesti :

Si vous êtes intéressé par un ETF qui n’a pas encore été noté, n’hésitez pas à me soumettre son code ISIN en commentaire pour que je l’ajoute à la liste !

Sources des données

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

    >