Comment réagir quand la Bourse chute brutalement ?

Select Dynamic field
04/02/2022

Vous avez investi en Bourse une partie de vos économies pour les faire fructifier sur plusieurs années.

Oh malheur ! Vous rentrez chez vous après une dure journée de travail et vous constatez avec effroi que les marchés ont chuté de 4 %…

Que faire ??

C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Petite précision : cet article se focalise sur les ETF.

Investisseurs passifs, ne faites pas cela lorsque la Bourse chute !

L’envie d’écrire cet article m’est venue le 24 janvier dernier. Ce jour-là, les marchés ont été pas mal perturbés et le CAC 40 a fini la journée à -4 %.

En parcourant les réseaux sociaux le soir même, je suis tombé sur ce post :

Si vous ne savez pas ce qu’est un ETF « Short », il s’agit en fait d’un ETF qui prend de la valeur lorsque son indice de référence baisse. Un ETF Short CAC 40 vous délivre une performance de +2 % si le CAC 40 chute de -2 %.

Quant aux ETF « Short x2 », il comprennent en plus un effet de levier. Si le CAC 40 baisse de -2 %, la performance de l’ETF sera de +4 %.

Ces ETF ont l’air d’être assez « magiques » lorsque les marchés chutent, mais encore faut-il qu’il chutent vraiment… Si jamais le CAC 40 venait à remonter, la performance de ces ETF serait négative.

En voyant cette baisse de 4 % en un jour, la personne qui a publié ce post cherchait un moyen d’éviter à son capital de baisser. La Bourse étant globalement haussière, il y a plus de chances que cette décision soit mauvaise.

Si vous investissez sur le long terme et de manière passive, je vous recommande de ne pas vous intéresser à ce type d’ETF. Pensez « long terme », ne vous souciez pas des variations de votre capital sur quelques jours, ou même quelques mois.

Les chutes sont-elles fréquentes en Bourse ?

Vous le savez certainement, les cours de Bourse ne sont pas de long fleuves tranquilles. 

Les indices (tout comme les actions) évoluent de manière cyclique, en fonction de l’état d’esprit des investisseurs. Plus les investisseurs sont optimistes, plus ils achètent et font monter les cours. A l’inverse, lorsque le pessimisme domine, les investisseurs vendent en majorité et font chuter les cours.

Baisses durables : les krachs

Certains événements provoquent des baisses durables : les krachs boursiers. Durant ces périodes, le moral des investisseurs est haut plus bas, l’issue leur semble très lointaine, voire inexistante. Beaucoup de personnes paniquent, vendent, puis restent en dehors des marchés jusqu’à entrevoir une amélioration.

Depuis la création du CAC 40, en 1988, l’indice français a subi trois krachs :

Baisses momentanées

En dehors de ces périodes relativement longues, d’autres baisses sont marquées, mais assez courtes. Elles sont généralement liées à des événements majeurs, mais qui ne présentent, à priori, pas de risque sur la durée.

Pour illustrer ces courtes baisses, j’ai cherché comment le CAC 40 avait évolué suite à des événements ayant marqué l’Histoire :

Exemple de l'indice CAC 40 GR

Pour connaître la fréquence moyenne des chutes de marchés, je me suis intéressé à l’indice CAC 40 GR (celui qui tient compte des dividendes), de 1988 à aujourd’hui, et j’en ai tiré quelques statistiques :

Que retenir de ces chiffres ?

Durant la grande majorité du temps, le CAC 40 GR varie donc de moins de 2 % par jour, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Il n’est cependant pas si rare que l’indice chute de plus de 2 %, une fois tous les 20 jours en moyenne.

En revanche, les baisses de plus de 4 % ne sont pas fréquentes. Elles se produisent en moyenne une fois tous les 4 mois (fréquence plus élevée durant les krachs).

Que se passe-t-il après une baisse de plus de 4 % ?

Généralement, lorsque la Bourse baisse de plus de 4 %, nous en entendons tout de suite parler dans les médias. Les journalistes et les experts financiers crient à la catastrophe, se demandent quelles vont être les conséquences de cette baisse et inquiètent une grande partie des investisseurs particuliers non aguerris.

Mais faut-il vraiment s’inquiéter ?

Pour répondre à cette question, j’ai poursuivi mon étude du CAC 40 GR, en me penchant sur son comportement après chaque baisse de plus de 4 %.

Voici les résultats :

Que retenir de ces chiffres ?

En dehors des krachs qui ont secoué les marchés, il faut généralement 1 mois pour que l’indice CAC 40 GR se remette d’une baisse de plus de 4 %.

Durant les krachs, il faut être un peu plus fort psychologiquement, l’attente est plus longue. Le cas le plus extrême est le krach de 2000, durant lequel le CAC 40 GR a retrouvé sa valeur initiale au bout de 610 jours, soit plus d’un an et demi.

Alors que faire lorsque la Bourse chute fortement ?

Je ne vais pas commencer par vous recommander quoi faire, mais plutôt par répéter ce qu’il ne faut absolument pas faire : paniquer et vendre !

Comme nous l’avons vu à l’instant, dans la majorité des cas vous retrouvez votre capital d’avant-baisse au bout d’un mois. Si vous vendez, il y a de grandes chances pour que vous rachetiez ensuite plus cher. Pas génial…

La première chose que vous pourriez faire, c’est de ne rien faire ! Cela peut paraître difficile de ne pas réagir quand votre capital diminue, mais vous vous rendrez compte au final que vous avez pris la bonne décision.

Vous pourriez même aller plus loin en achetant de nouvelles parts d’ETF…

Suis-je fou ? Acheter alors que les cours sont en chute libre ?

Tout à fait ! Les baisses vous permettent d’acheter moins cher. Sur le long terme, cette opération s’avèrera gagnante, puisque votre prix d’achat moyen sera moins élevé et donc vos plus-values plus importantes.

Petit exemple pour illustrer mes propos :

Ce n’est donc pas si fou d’acheter lorsque la Bourse chute ! Si votre horizon d’investissement est à très long terme, c’est même une des meilleures choses que vous puissiez faire.

Conclusion

Pas de panique !

La plupart du temps il ne vous faudra que quelques jours de patience pour que votre capital ne retrouve son niveau d’avant.

Et si jamais les choses devaient durer plus longtemps, profitez-en pour acheter moins cher. Vous boosterez la performance de vos investissements et atteindrez vos objectifs plus rapidement !

 

Et vous ?

Avez-vous déjà affronté de grosses baisses des marchés ? Comment avez-vous réagi ?

Sources des données

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

>