Médias et experts : les écouter pour bien investir ?

Select Dynamic field
17/12/2021

Quand vous investissez, vous pouvez être tenté de suivre des conseils d’experts, au travers des médias. Après tout, ils sont « experts », donc ils savent de quoi ils parlent…

Mais est-ce toujours une bonne idée ?

La réponse est claire : NON !

Dans cet article, je vais vous dire pourquoi vous ne devriez pas tenir compte des informations que vous voyez passer dans les médias (du moins pas toutes), je vous donnerai des exemples bien réels et je vous dirai comment j’utilise les médias.

Les médias et l'investissement

Quand on investit en Bourse (ou dans d’autres actifs), on s’intéresse forcément un minimum à ce qu’il se passe sur les marchés. Quoi de mieux pour se tenir au courant de l’actualité que d’utiliser les médias ?

Ce sont effectivement de très bons outils, mais à condition de ne pas prendre toutes les informations pour argent comptant…

Le rôle premier des médias

Le rôle des médias est de diffuser des informations au plus grand nombre de personnes. Les médias sont très importants, ils nous permettent d’être au courant de ce qu’il se passe autour de nous. Nous pouvons alors adapter nos décisions aux informations qui nous parviennent.

Les médias contribuent fortement à l’accélération de notre société. Durant les dernières décennies, les moyens d’information ont beaucoup évolué, les informations nous sont transmises de plus en plus vite.

Au départ, nous pouvions être au courant de l’actualité grâce aux journaux, puis d’autres moyens sont apparus comme la radio, la télévision, puis Internet. Aujourd’hui, nous n’avons même plus besoin d’aller chercher l’information, elle nous parvient presque instantanément via notre smartphone !

L'objectif caché des médias

Derrière ce rôle de messager, les médias ont un autre objectif : obtenir le plus d’audience possible. Pourquoi ? Parce que c’est comme cela qu’ils gagnent de l’argent, par des contrats publicitaires qui les rémunèrent en fonction de la taille de leur audience.

Pour inciter un maximum de personnes à les consulter, les médias disposent de plusieurs moyens.

Ils veulent tout d’abord être les premiers à diffuser les informations importantes. Ils sont adeptes des scoops, des exclusivités. C’est très bien d’être réactif, mais cela se fait parfois au détriment de la fiabilité de l’information…

Les médias ont aussi tendance à dramatiser les informations pour faire sensation ; ils utilisent des titres alarmistes, prennent des tons graves, annoncent la fin du monde et créent un sentiment de peur. C’est en partie à cause de ces pratiques que beaucoup d’investisseurs particuliers paniquent.

Enfin, pour gagner en crédibilité, ils font appel à des experts qui étayent leurs propos. Quoi de mieux que de laisser la parole à un grand nom d’une banque pour prédire ce qu’il va se passer dans les mois à venir sur les marchés des actions ?

Quelques exemples d'infos d'experts

Pour illustrer mes propos, voici cinq exemples que j’ai pu récolter au cours des derniers mois.

1. Les actions ne vont plus monter (3 juin 2020)

Durant les mois de février et mars 2020, les marchés actions se sont effondrés à une vitesse record à cause de la pandémie de Covid-19. Cette chute spectaculaire n’a pas duré très longtemps, puisque les cours sont fortement repartis à la hausse dès la fin du mois de mars.

Voici une information qui a été diffusée à la suite de cette belle remontée :

Source des données : application investing.com

Qu’ont dit les analystes de Goldman Sachs, une très grande banque d’investissement américaine ?

Que la hausse des semaines précédentes « n’allait probablement pas durer ». Ils sous-entendaient en fait que les actions allaient certainement chuter….

Si vous aviez lu cet article, vous auriez pu vous demander s’il valait mieux vendre certains de vos titres pour éviter de voir votre capital chuter. C’est typiquement le genre d’articles qui peut influencer certains investisseurs et les faire dévier de leur plan d’investissement.

Mais que s’est-il passé depuis ?

Pour vérifier s’ils ont eu raison de lancer cette alerte, voici le graphique du MSCI World, de fin 2019 à aujourd’hui. J’ai choisi cet indice parce qu’il est l’un des plus représentatifs du comportement global des marchés.

Source des données : www.investing.com

La baisse de février-mars 2020 est bien visible, ainsi que la remontée rapide qui l’a suivie. 

J’ai placé la barre verticale au jour où l’article est paru… Le moins qu’on puisse dire, c’est que les analystes de Goldman Sachs ont eu tort !

2. Les actions vont fortement chuter (21 juin 2021)

Cette seconde information est encore plus explicite que la première :

Source des données : application investing.com

Pour un investisseur novice, ou quelqu’un qui a tendance à paniquer au moindre signe de baisse, cette news a de quoi faire peur : une chute de 10 à 20 % ! Et en plus c’est l’économiste en chef de Moody’s qui le dit, donc on peut le croire !…

Cette nouvelle alarmiste a été diffusée le 21 juin 2021. Voici le graphique du MSCI World depuis cette date :

Source des données : www.investing.com

Ce chef n’avait pas non plus raison, nous l’attendons encore à ce jour cette chute de 10 ou 20 % !

3. Le Bitcoin va atteindre 100 000 $ en 2021 (31 mai 2021)

Les crypto-monnaies font beaucoup parler d’elles en ce moment et en particulier le Bitcoin.

Certaines personnes ont gagné énormément d’argent en investissant dans le Bitcoin il y a quelques années. Ce genre d’histoires peut faire rêver, surtout si vous tombez sur une information comme celle-ci :

Source des données : application investing.com

Le jour où j’ai vu passer cet article, le Bitcoin était à 37 000 $. Si j’avais suivi cette information en investissant dans le Bitcoin à ce moment-là, j’aurais pu quasiment tripler mon capital !

Qu’a fait le Bitcoin depuis ? Où en est-il actuellement ? Réponse ci-dessous :

Source des données : www.investing.com

Effectivement, le Bitcoin est bien monté entre juin et novembre 2021, puisqu’il a presque atteint les 70 000 $. En revanche, depuis ce sommet de début novembre, il est bien retombé et vaut actuellement aux alentours de 45 000 $.

Cette affirmation, qui semblait pourtant catégorique, ne s’est donc pas vérifiée. A moins que la fin d’année ne me fasse mentir !…

4. L'Ethereum va fortement augmenter (4 mai 2021)

Encore de belles promesses sur une autre crypto-monnaie, l’Ethereum :

Source des données : application investing.com

Là encore, l’affirmation vient d’un analyste, donc de quelqu’un qui s’y connaît. En plus, elle est très précise : l’analyste a dit, le 4 mai 2021, que l’Ethereum allait exploser à 5 000 $, soit une hausse de +55 % en 6 jours.

Que s’est-il réellement passé ?

Source des données : www.investing.com

L’Ethereum est effectivement bien monté après la parution de cet article, mais il a atteint un sommet sous les 4 400 $. Les personnes qui auraient investi de l’argent dans l’Ethereum suite à cet article attendent encore aujourd’hui que la crypto atteigne la barre des 5 000 $…

5. Ethereum va disparaître en 2021 (7 cotobre 2021)

Ce dernier exemple est totalement contradictoire avec l’information précédente :

Source des données : application investing.com

Selon cet article, l’Ethereum, une des principales cryptos, serait amenée à disparaître avant la fin de l’année 2021. De quoi inquiéter ceux qui ont investi dans cette crypto-monnaie. C’est mon cas, mais cela ne m’a pas du tout fait hésiter à vendre l’ETH que je possède !

Nous sommes aujourd’hui à la mi-décembre et cette crypto-monnaie existe toujours. Elle vaut aux alentours des 3 800 $.

Vais-je avoir tort ? L’Ethereum va-t-elle réellement disparaître d’ici quelques jours ? L’avenir nous le dira, mais je prends en tout cas le risque de garder ce que de détiens !

Comment je me sers des médias

Cela va peut-être vous surprendre, mais je passe généralement moins de 2 minutes par jour à consulter les actualités des marchés. Tout ce que je fais, c’est que j’ouvre l’application Investing sur mon smartphone et en un coup d’œil je connais la tendance des marchés :

Source des données : application investing.com

Cela ne me sert à rien de savoir si les marchés sont montés, ou ont chuté de 1 %. Je vérifie juste si les marchés ont beaucoup chuté, pour ne pas rater une occasion de renforcer certaines de mes positions.

Dans tous les cas, je ne prête aucune attention aux informations qui recommandent d’acheter ou de vendre telle ou telle valeur, ou qui prédisent de subites hausses ou baisses des marchés. 

Ce qui m’intéresse avant tout, c’est le biais haussier des marchés sur le long terme, pas les petites variations à court terme.

Conclusion

Ne vous faites pas avoir !

Gardez bien à l’esprit que personne ne peut prédire avec exactitude le comportement des marchés à court et à moyen terme, même ceux qui semblent savoir de quoi ils parlent.

Il est clair que certaines prévisions vont finalement se réaliser et dans ce cas les analystes qui avaient eu la bonne intuition vont passer pour des dieux, mais avant cela, combien de fois auront-ils échoué dans leurs prévisions ?…

Et vous ? 

Donnez-vous de l’importance à ce genre d’articles ? Avez-vous déjà gagné ou perdu de l’argent en ayant suivi ces conseils ?

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

>