Voici comment j’ai choisi mon nouvel ETF

Select Dynamic field
22/07/2022

Le mois dernier, à l’occasion de mon quatrième anniversaire d’investisseur, j’ai fait un peu de ménage au sein de mon Portefeuille.

Bilan : 3 ETF vendus.

La vente de ces trois ETF m’a remis des liquidités à disposition, liquidités que je souhaitais réinvestir au plus vite pour les remettre au travail.

Dans cet article, vous découvrirez en détail la méthode que j’ai utilisée pour trouver mon nouvel investissement. En fin d’article, je vous dévoile, en toute transparence, la valeur dans laquelle j’ai réinvesti mon capital !

Pourquoi avoir vendu trois ETF ?

A chaque date anniversaire, je réalise un bilan de mon Portefeuille.

Je prends alors du recul et me pose différentes questions : est-ce que je peux/veux simplifier mon Portefeuille ? Est-ce que je suis bien diversifié ? Est-ce que certains titres ne sont pas assez performants ?

Cette année, j’avais pour principal objectif de simplifier mon Portefeuille en vendant quelques titres. Je me suis donc penché sur les performances individuelles des 15 titres qui composaient mon Portefeuille, pour pouvoir vendre ceux qui étaient les moins performants.

Au final, j’ai vendu les titres suivants, tous détenus au sein de mon contrat d’assurance-vie Linxea Avenir :

Ces ventes m’ont permis de récupérer un peu plus de 1 300 € de capital.

Au moment de ces ventes, je ne savais pas encore dans quoi j’allais réinvestir cet argent. J’ai donc transféré cette somme vers le fonds euros de mon contrat d’assurance-vie, en attendant de faire mon choix.

Comment j'ai choisi mon nouvel actif

Ma volonté étant de réduire le nombre de ligne de mon portefeuille, je me suis mis en quête d’une seule valeur pour remplacer les trois vendues. Je n’ai pas d’idée précise du type de valeur que je souhaitais.

Dans le cadre d’une assurance-vie, les titres disponibles varient d’un contrat à l’autre. Le mieux est alors de faire son tri directement sur le site de son courtier. C’est ce que j’ai fait.

Le premier problème s’est rapidement présenté, puisque je me suis retrouvé face à cette liste :

Source : linxea.com

Eh oui, pas moins de 691 titres sont disponibles dans le contrat Linxea Avenir. Cela peut être un avantage parce que cela vous laisse un large choix, mais cela peut aussi être un vrai casse-tête pour faire ses choix !

Vu que je n’avais pas d’idée précise du titre que je voulais acheter et que je n’avais aucune envie de le sélectionner au hasard, j’ai dû réduire cette liste de façon méthodique.

Voici comment j’ai procédé.

1. Un ETF à tout prix

J’avais beau ne pas savoir exactement dans quoi investir, je savais quand même que je voulais me diriger vers un ETF.

J’ai donc coché le filtre correspondant :

Source : linxea.com

Ouf, la liste a été fortement réduite :

Source : linxea.com

Le tri était loin d’être fini, mais 82 titres c’est quand même bien plus facile à gérer que 700 !

Pour faciliter la suite du tri, j’ai exporté la liste restante en format Excel.

Pour ce faire, il vous suffit de sélectionner l’ensemble des titres en cliquant sur la case à cocher tout en haut de la liste, puis de cliquer sur « Export » :

Source : linxea.com

2. De bonnes performances à long terme

Mes objectifs d’investissement sont à très long terme : je souhaite surtout me constituer un capital conséquent pour ma retraite, afin de ne pas dépendre de la retraite de l’Etat.

Pour atteindre cet objectif, j’investis majoritairement dans des actifs liés aux actions, cette classe d’actifs étant historiquement la plus performante.

J’ai donc retiré tous les ETF obligataires de la liste :

3. Pas d'effet de levier, ni d'ETF inverses

Mon Portefeuille est totalement passif. Je ne cherche pas à me couvrir contre les baisses de marchés en utilisant des ETF « shorts« , ni à décupler mes gains avec des effets de levier. Cela relève plus du trading que de l’investissement, puisque cela revient à tenter de timer le marché.

J’ai donc retiré tous les ETF « Shorts » et « Leveraged » :

4. Investir dans une nouvelle valeur

Comme je vous l’ai dit en début d’article, j’étais à la recherche d’une nouvelle valeur dans laquelle investir.

J’ai donc retiré les ETF que je possède déjà dans mon portefeuille :

J’ai volontairement masqué ces ETF. Je réserve les détails du contenu de mon Portefeuille aux personnes abonnées au suivi Premium.

Vous pouvez vous y abonner via le formulaire situé à la fin de l’article suivant :

Suivi de mon Portefeuille – Juin 2022 : bilan de 4 années d’investissements

Vous recevrez alors chaque mois le détail des performances de mon Portefeuille, de son contenu, mais aussi de mes décisions.

5. Des indices et secteurs déjà suffisamment représentés

Parmi tous les ETF restants, il y en avait toute une flopée qui répliquaient des indices ou des secteurs que je détiens déjà en quantité suffisante.

J’ai donc décidé de les éliminer. La liste était assez conséquente, puisque cela concernait 26 ETF :

6. Des pays ou régions dont je ne souhaitais pas augmenter le poids

A ce stade, il ne restait plus qu’une trentaine d’ETF.

Il y a certains pays ou secteurs géographiques que je ne souhaite pas intégrer, ou en augmenter la part, au sein de mon Portefeuille. J’ai donc éliminé les ETF qui se focalisaient sur ces zones :

7. Des performances historiques insuffisantes

Il restait alors une vingtaine de candidats.

Je me suis alors penché sur les « mauvais élèves » de ces dix dernières années. Et j’ai été sévère !

J’ai décidé de disqualifier les ETF n’ayant pas délivré une performance totale d’au moins 160 % sur 10 ans, soit l’équivalent de 10 % par an.

Et hop, neuf cancres en moins :

6. Des encours pas assez conséquents

Allez, on y est presque !

Cette-fois, j’ai dit au revoir aux ETF qui n’intéressent pas assez de monde et qui risquent donc un peu plus que les autres d’être liquidés par leurs émetteurs.

Pour cela, je me suis référé à leurs encours (critère non disponible dans l’extraction de Linxea, j’ai dû chercher l’information par moi-même).

Arbitrairement, j’ai pris ma limite habituelle de 100 millions d’euros. Cela m’a permis de liquider 5 ETF :

7. Le choix final

Les finalistes étaient alors identifiés et ils étaient au nombre de 8 :

Alors comment faire pour départager ces huit ETF ?

J’ai décidé de lister, pour chacun d’entre eux, leurs avantages et leurs inconvénients. Ces avantages et inconvénients pouvaient être relatifs à mes besoins, ou plus généraux.

Voici ce que cela a donné :

Cette technique m’a permis d’éliminer plusieurs ETF :

Le choix final s’est donc joué entre les trois ETF suivants :

A partir de là, le choix n’a pas été trop difficile.

Mon choix s’est porté vers l’ETF qui possédais les arguments suivants :

Vous l’aurez compris, l’heureux élu a été l’ETF :

Lyxor MSCI Water ESG Filtered (DR) UCITS ETF Dist (FR0010527275) 

Voilà, vous savez tout sur la façon dont j’ai choisi mon tout dernier investissement !

 

Dîtes-moi en commentaires si cette méthode vous inspire ! Auriez-vous fait autrement ?

Avez-vous déjà investi dans l’ETF Lyxor MSCI Water ? Envisagez-vous de le faire ?

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

>