Assurance-vie : votre contrat est-il compétitif ?

Sticky Table Of Contents
17/05/2024

L’assurance-vie est un des supports à votre disposition pour vous créer un patrimoine. L’un de ses principaux avantages est sa fiscalité, qui vous permet d’effectuer des rachats sans imposition.

Néanmoins, tous les contrats ne se valent pas, loin de là, notamment au niveau des frais.

Si vous détenez un contrat chargé en frais, les gains que vous pourrez en tirer seront fortement réduits.

Dans cet article, je vous détaille les différents types de frais d’une assurance-vie. Je vous montre ensuite l’impact énorme que ces frais peuvent avoir sur votre capital. Enfin, vous pourrez facilement évaluer votre propre contrat et choisir les meilleurs à l’aide d’un tout nouvel outil EtreInvesti.

C’est parti !

Les différents types de frais d'une assurance-vie

Quand vous détenez un contrat d’assurance-vie, vous vous acquittez, peut-être sans le savoir, de plusieurs types de frais. Certains sont directement liés à votre contrat, tandis que d’autres dépendent des valeurs dans lesquelles votre capital est investi.

Pour rappel, un contrat d’assurance-vie est divisé en deux compartiments : les fonds euros et les unités de compte. Les fonds euros permettent de sécuriser votre capital avec un faible rendement. Les unités de compte sont plus volatiles, mais génèrent plus de rendement.

Dans cet article, je me focalise sur la partie unités de comptes de l’assurance-vie. J’ai comparé 54 contrats, à la fois issus de banques traditionnelles (31 contrats) et de courtiers en ligne (23 contrats). Vous allez voir que le comparatif est sans appel.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici le détail de tous ces frais.

Frais sur versement

Les frais de versement, comme leur nom l’indique, sont directement prélevés quand vous versez du capital sur votre contrat. Ces frais représentent un pourcentage de la somme versée.

Ainsi, si vous versez 100 € et que votre contrat prévoit 3 % de frais de versement, ce ne seront au final que 97 € qui seront investis.

Parmi les 54 contrats que j’ai analysés, les banques traditionnelles prélèvent en moyenne 2,87 % de frais de versement, tandis que tous les courtiers en ligne sont à 0 % !

Cela peut sembler dérisoire, mais si vous versez chaque mois 100 € sur votre assurance-vie et qu’elle vous prélève 2,87 € à chaque fois, au bout de 30 ans cela représentera, avec un rendement annualisé à 7 %, une perte de plus de 3 500 € !

Frais de gestion

Après les frais de versement, le capital que vous détenez sur votre assurance-vie est soumis à des frais de gestion. Ces frais sont proportionnels à la totalité de la somme qui se trouve sur vos unités de compte. Ils sont généralement calculés une fois par mois et prélevés à la fin de l’année.

Pour prendre un cas simple, si vous avez 10 000 € sur vos unités de compte au 1er janvier de l’année, que ce capital n’évolue pas pendant toute l’année et que votre contrat prévoit 0,7 % de frais de gestion, vous serez ponctionné de 70 € au 31 décembre.

Sur le panel de contrats étudiés, les frais de gestion moyens des banques classiques sont de 0,85 %, alors qu’ils sont en moyenne de 0,68 % pour les courtiers en ligne.

Frais de gestion pilotée

Les frais de gestion pilotée (ou gestion sous mandat) dépendent du mode de gestion que vous choisissez. Il existe deux types de gestion : la gestion libre et la gestion pilotée.

En gestion libre, c’est vous qui choisissez les supports sur lesquels vous investissez votre capital. Cela implique de s’intéresser un minimum au sujet pour ne pas faire n’importe quoi.

Si vous ne souhaitez pas vous prendre la tête, vous pouvez opter pour la gestion pilotée. Vous confiez alors la sélection des valeurs à un gestionnaire. Il investira votre capital dans des valeurs en respectant votre profil d’investisseur, qui sera plus ou moins risqué.

Evidemment, ce confort a un prix : ce sont justement les frais de gestion pilotée.

Tous les contrats ne proposent pas de gestion pilotée. Parmi ceux qui la proposent, les contrats des banques classiques auxquels je me suis intéressés prélèvent en moyenne 0,31 % par an de frais de gestion pilotée. Les courtiers en ligne en demandent un peu plus, avec une moyenne à 0,39 %.

Frais des titres

Ces frais ne concernent pas directement votre contrat, mais les valeurs dans lesquels votre capital est investi.

Pour cet article, je me suis concentré sur les actifs liés aux marchés actions, qui sont ceux qui ont le plus de potentiel de rendement. Pour investir dans de tels actifs au sein d’un contrat d’assurance-vie, il existe plusieurs solutions : les actions en direct, les fonds actifs et les ETF.

Laissons de côté les actions en direct qui requièrent beaucoup de connaissances. Il reste alors à choisir entre les ETF et les fonds actifs. Tous les deux vous permettent d’investir en une seule fois dans un panier d’actions. Néanmoins, il a été prouvé que, sur le long terme, les ETF sont plus performants que les fonds actifs. De plus les frais des ETF sont largement inférieurs à ceux des fonds actifs.

Il semble donc évident de s’orienter vers les ETF, mais il y a un problème : seuls 3 contrats d’assurances-vie de banques traditionnelles sur 31 proposent des ETF. A l’inverse, tous les contrats en ligne en incluent.

Pour refléter cette différence de frais entre les ETF et les fonds actifs, je me suis basé sur les frais moyens de ces deux types d’actifs. Selon un article des Echos, les frais moyens des ETF s’élèvent à 0,33 %, tandis que la moyenne des fonds actifs est de 1,43 %.

Frais de transaction sur les ETF

Peu de contrats facturent des frais de transaction spécifiques aux ETF.

Tout d’abord, concernant les 3 contrats de banques classiques qui proposent des ETF, aucun n’en facture.

Pour les contrats en ligne qui en prélèvent, ces frais vous sont facturés à chaque achat et à chaque revente de parts d’ETF.

Parmi le panel de contrats en ligne que j’ai analysés, 6 sur 24 prélèvent des frais de transaction sur les ETF (le plus souvent à 0,1 % du montant de la transaction). En moyenne, cela donne des frais de transaction sur les ETF de 0,03 % pour les contrats en ligne et de 0 % pour les contrats de banques classiques.

Frais de rachat

Enfin, le dernier type de frais que vous pouvez rencontrer sont des frais de rachat.

Comme leur nom l’indique, ces frais sont prélevés au moment d’un rachat, c’est-à-dire quand vous retirez de l’argent de votre assurance-vie.

Peu de contrats en facturent, seuls 6 sur les 54 auxquels je me suis intéressés et ce sont uniquement des contrats de banques traditionnelles. En revanche, ceux qui en prélèvent se font plutôt plaisir, puisqu’ils vont de 2,5 % à 5 % de la somme que vous retirez.

En moyenne, sur les 31 contrats de banques classiques, ces frais sont de 0,71 % et donc de 0 % pour les contrats en ligne, puisqu’aucun n’en prélève.

L'impact des frais d'une assurance-vie

Nous venons de voir qu’un contrat d’assurance-vie est soumis à plusieurs couches de frais.

Vous aurez certainement noté qu’à l’exception des frais de gestion pilotée, les autres types de frais sont tous plus élevés dans les banques traditionnelles que chez les courtiers en ligne.

En additionnant les moyennes de chaque type de frais, voici à quoi ressemble le comparatif entre les frais d’un contrat d’une banque traditionnelle et d’un courtier en ligne :

La somme de tous les frais moyens d’une banque classique s’élève à près de 6,2 %, alors qu’un contrat en ligne est seulement à 1,4 %, soit plus de quatre fois moins.

Concrètement, ces frais ne s’additionnent pas (les frais de versement, de transaction sur les ETF et de rachat sont ponctuels, alors que les frais de gestion libre, pilotée et des titres sont annuels), mais cela montre que les assurances-vie issues des banques traditionnelles sont bien plus chargées en frais que celles en ligne.

Pour connaître l’impact exact de tous ces frais sur l’évolution de votre capital, je vous invite à vous rendre au paragraphe suivant !

Comparez votre contrat d'assurance-vie

Si vous détenez déjà un contrat d’assurance-vie, vous vous demandez certainement s’il est très chargé en frais, ou s’il fait partie des bons élèves.

Pour le savoir, j’ai créé un simulateur qui va vous permettre de répondre à cette question en deux clics. Grâce à ce nouvel outil, vous allez pouvoir estimer l’évolution de votre capital avec différents contrats d’assurances-vie.

Les bases du Simulateur de frais en assurance-vie EtreInvesti

Avant de vous montrer à quoi il ressemble et comment l’utiliser, voici les hypothèses que j’ai considérées pour ce simulateur :

Comment utiliser le Simulateur de frais en assurance-vie ?

Comme tous les outils que je mets au point, j’ai fait en sorte que celui-ci soit aussi simple à utiliser.

Il se divise en trois parties (cliquez sur l’image pour agrandir) :

Pour utiliser le fichier, il vous suffit de renseigner les champs bleus turquoise :

Il ne vous reste alors plus qu’à observer le graphique et le tableau qui vous montreront quel contrat est le plus rentable des deux !

Et si votre contrat n’est pas dans la liste ou que vous avez négocié des remises ? Aucun problème, il vous suffit alors de sélectionner « CONTRAT PERSONNALISE » dans le menu déroulant et d’indiquer les frais de votre contrat dans l’onglet « Contrat personnalisé » (merci à Rémi de m’avoir suggéré cette amélioration !).

Exemple de comparatif de deux contrats d'assurance-vie

Voici un petit exemple d’utilisation de l’outil qui vous permettra de visualiser plus concrètement son fonctionnement.

Ici, j’ai imaginé un premier versement de 1 000 €, puis des versements récurrents de 1 200 € par an (soit 100 € par mois), avec un rendement annualisé de 7 % en gestion libre :

J’ai ensuite voulu comparer le contrat en ligne Linxea Avenir 2 avec le contrat Predissime 9 Série 2 du Crédit Agricole :

Et voilà le résultat :

Le contrat Linxea Avenir 2 est nettement plus rentable que celui du Crédit Agricole. L’écart entre les deux contrats se fait dès le versement, où 3 % de votre capital s’envole avec la banque traditionnelle, contre 0,1 % de frais de transaction sur les ETF pour le contrat Linxea. L’écart se creuse avec les frais de gestion : 0,6 % pour Linxea contre 0,85 % pour le Crédit Agricole. De plus, le contrat Prédissime 9 Série 2 ne proposant pas d’ETF, il ne permet d’investir qu’en fonds actifs pour s’exposer aux marchés actions.

L’impact de ces différences est énorme : près de 8 000 € sur 20 ans et plus de 60 000 € sur 40 ans. Et tout ceci sans rien faire, juste en choisissant un contrat moins gourmand en frais !

D’ailleurs, j’en profite pour vous dire que si vous souhaitez souscrire à un contrat Linxea, vous pouvez utiliser mon lien de parrainage pour recevoir une carte cadeau d’une valeur de 50 €. Pour cela, il vous suffit de cliquer juste ici !

Comment télécharger le Comparateur de frais en assurance-vie EtreInvesti ?

Pour accéder à ce nouvel outil (je précise qu’il est totalement gratuit !), il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Vous aurez alors accès à tous les outils EtreInvesti, dont le Comparateur de frais en assurance-vie.

Si vous souhaitez comparer un contrat d’assurance-vie qui ne se trouve pas dans la liste, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires. Je pourrai alors mettre l’outil à jour en ajoutant le contrat en question.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

D'autres articles qui pourraient vous intéresser !

>